page 16 of 36
aide   copie   index   debut


J. Notation du solfège de la tonique Do/La (solfège relatif) et modalité applicative de la généralisation sur l’Hexagramme


Illustrations:

1) Sur la base du système de gamme de la “Portée complète” de l’Hexagramme comme dans la figure 7, la notation et la disposition de la gamme à huit octaves et de la portée à sept niveaux suivent le solfège de la tonique Do/La composé formellement de façon à être appliqué graduellement. Chaque portée (clé) comprend la gamme de deux octaves et un degré d’extension de voix. La logique formelle et la logique mathématique des sept portées de différents niveaux sont unifiée et pourtant symétriques, identiques mais également différenciées, comme dans les figures 21, 22 et 23 :

Fig. 21) Le module unifié et symétrique de chaque portée dans la Notation du solfège de la tonique Do/La sur l’Hexagramme





Fig. 22) La structure du solfège et le système de la gamme de chaque portée dans la Notation du solfège de la tonique Do/La sur l’Hexagramme





Fig. 23) La méthode de lecture des notes et la forme de transcription dans la Notation du solfège de la tonique Do/La sur l’Hexagramme





   L'Esagramma è una struttura parallela di sei righe con cinque spazi, il terzo spazio è al centro, sopra eL’Hexagramme est une structure parallèle de six lignes et cinq espaces, le troisième espace se trouvant au centre, au-dessus et en-dessous duquel se trouvent respectivement trois lignes et trois espaces (y compris le premier espace supplémentaire supérieur et inférieur). Le troisième espace du centre et la première ligne supplémentaire supérieure et inférieure, dans le solfège et la notation sont tous de la tonique Do de le mode majeur, costituant un système de gamme de deux octaves unifié et symétrique (voir point C. de la figure 23 ci-dessus).
   Sous le Do de centre, le solfège et la notation des trois espaces est graduellement Ré, Fa, La; par contre, au-dessus le Do de centre, le solfège et la notation des trois lignes est graduellement Ré, Fa, La (voir point L. de la figure 23 ci-dessus).
   Sous le Do de centre, le solfège et la notation des trois lignes est graduellement Mi, Sol, Si; par contre, au-dessus le Do de centre, le solfège et la notation des trois espaces est graduellement Mi, Sol, Si (voir point R de la figure 23 ci-dessus).
   Les notes et les signes des rythmes dans la Notation de l’hexagramme sont complètement identiques à ceux de la Notation du pentagramme. Ils font partie du même principe théorique que la Notation simple (Notation du Système Chevé* — notation de la gamme avec les chiffres Arabes, utilisée populairement en Chine et au Japon) et dérivent de la base théorique musicale traditionnelle.


2) Le principe de la fonction de cette Notation s’applique au moyen d’une modalité fixée, de façon versatile sur la clé-armure variable et sur la hauteur tonale en modulation. La clé-armure est composée de la tonique du solfège (Do/La), du signe de parallèle (//) et de la clé-note alphabétique (C. D. E. F. G. A. B. / c. d. e. f. g. a. b.) indiquée à droite de la clé, qui démontre le rapport parallèle et égalisant entre la tonique du solfège et la tonique de la clé applicative. La clé-armure montre donc uniquement la clé à appliquer réellement et la hauteur tonale de modulation, sans modifier la position et la modalité de la notation originale du solfège de la tonique Do/La, comme dans la figure 24:

Fig. 24) La figure et le système applicatif de la clé-armure de chaque portée dans la Notation du solfège de la tonique Do/La sur l’Hexagramme

Le système de la clé-armure de 12 majeur:


Le système de la clé-armure de 12 mineur:




3) La norme applicative de la Notation du solfège de la tonique Do/La sur l’Hexagramme:

- La position et la notation se placent au moyen du solfège de la tonique Do/La dans le mode majeur et mineur diatoniques.

- Une clé déterminée et l’intonation de la hauteur par la tonique Do/La du solfège dans le mode majeur et mineur diatoniques, permettent de trouver la clé et la hauteur réelles applicatives.

- La musique de tonalité particulière peut aussi être déterminée en clé et entonnée selon la tonique (clé-note) des modes, par exemple, le mode chinois des cinq tons.

- La musique atonale n’a ni mode ni tonique à déterminer, elle est notée directement avec 12 ou 24 sons-systèmes tempérés.



4) La modalité applicative de la Notation du solfège de la tonique Do/La sur l’Hexagramme:


La Voix Humaine









Les Instruments Musicaux

   Toutes les musiques instrumentales qui appliquent la Notation du solfège de la tonique Do/La sur l’Hexagramme peuvent déterminer des portées selon la hauteur réelle et l’ambitus de ton d’exécution des instruments, elles peuvent aussi moduler provisoirement la clé (portée) selon la nécessité applicative, comme conseillé dans l’APPENDICE (1).

Démonstration: la portée de l’Hexagramme des sept niveaux différents n’a qu’une méthode de lecture des notes et une forme de notation unifiée et symétrique; une seul méthode de lecture des notes et une forme de notation unifiée et symétrique, peuvent être appliquées à la portée (clé) des sept ambitus divers de tons et aux 24 clés-signalétiques de la hauteur tonale diverse (12 majeurs et 12 mineurs).

Conclusion: la méthode de lecture des notes concise et facile, le mode de transcription simple et efficace de la Notation du solfège de la tonique Do/La, peuvent non seulement mettre en évidences la tonalité et renforcer la perception musicale, mais aussi moduler à volonté la clé sans limites; ils peuvent non seulement s’accorder efficacement à l’application professionnelle, mais aussi dépasser et remplacer l’ambitus de la fonction de la Notation simple, pour cette raison une modalité applicative efficace pour rendre les activités vocales plus populaires et une méthode de divulgation dans l’éducation musicale auprès des écoles ordinaires est fournie.

   La Notation de l’hexagramme est une récupération complète de l’héritage de la Notation du pentagramme et une de ses évolutions naturelles, la “Portée grande” de 13 lignes de l’hexagramme comprend la “Portée grande” de 11 lignes du pentagramme. Apprendre l’Hexagramme signifie comprendre parfaitement et maîtriser le Pentagramme. Le pratique de la Notation du solfège de la tonique Do/La motivera le développement de l’application du système professionnel de la Notation de l’hexagramme et, ensuite, facilitera le processus de son application au moyen de l’ordinateur.





* Notation du Système Chevé: Système Galin-Paris-Chevé (Méthode élémentaire de la musique vocale). Emile Joseph Maurice Chevé (1804-1864), théoricien et pédagogue musical français, il s’employa à perfectionner et divulguer la méthode de notation musicale numérique (système chant-vision) créée par Pierre Galin (1786-1821) et Aimé Paris (1798- 1866), appelée meloplasto et de nos jours également Système Chevé et dont la caractéristique fondamentale est l’utilisation de numéros (chiffres Arabes) au lieu de notes. Les chiffres de 1 à 7 représentent les tons de la gamme (se rapportant tous à la tonique…). Défenseur polémique de ses théories, il tenta en vain de provoquer des débats publics et confrontations entre ses élèves et les adhérents de la méthode traditionnelle, en particulier issus du conservatoire. En 1677 à Paris, un moine franciscain nommé C. Willems Souhaitty, avait proposé, en premier, d’utiliser les chiffres de 1 à 7 pour remplacer les notes de la gamme, avec l’adjonction de points pour localiser leur position sur la portée. Ensuite, Jean Jacques Rousseau (1712- 1778) écrivain, philosophe et compositeur suisse francophone, présenta lui aussi en 1742, à l’Académie des Sciences de Paris, une relation sur le nouveau système de notation musicale basé sur la substitution des notes par des chiffres (Projet concernant des nouveaux signes pour la musique). Cette méthode et ce système ont été importés au Japon et par la suite en Chine, au cours du XXème siècle. Leur divulgation manquée a malheureusement privé aujourd’hui l’Europe d’un système simple d’éducation musicale populaire dans les écoles ordinaires.

page 16 of 36