page 6 of 36
aide   copie   index   debut


LA STRUCTURE FORMELLE ET LA BASE THEORIQUE
DE LA NOTATION DE L'HEXAGRAMME





A. La structure formelle de la Notation de l'hexagramme naît de la Notation du pentagramme, elle est fondée sur les concepts traditionnels, mais en même temps elle les dépasse. Par conséquent, elle est pour nous inédite bien que familière; variée bien qu'uniforme. Tout le système appliqué est plus complexe, et pourtant plus simple que la Notation du pentagramme.

B. La Notation de l'hexagramme est fondée sur trois éléments constitutifs: les conquêtes théoriques et artistiques de la Notation du pentagramme; le noyau rationnel de la logique formelle et de la logique mathématique; le système de la pensée philosophique et la modalité déductive du l'Yi Jing et du "Ba Gua"*. De telle façon, un système de portée prend forme à partir de la structure rationnelle, le concept est concis, la fonction complète et la règle simplifiée.

   Les modalités formatives du nouveau système sont les suivantes: 1) chaque ensemble de trois lignes horizontales parallèles forme une demi-portée — exactement, sur base du Pentagramme traditionnel, avec les trois lignes inférieures de la "Portée en clé de sol" ou les trois lignes supérieures de la "Portée en clé de fa" — qui, combiné avec la ligne supplémentaire naturelle transitoire, constitue le groupement d'une gamme mutable, précisément une octave, une série de douze tons ou une série de vingt-quatre tons; chaque ensemble de six lignes horizontales parallèles constitué par la combinaison de ces deux groupements adjacents et opposés de gammes mutables, forme une portée qui, par le principe de complément réciproque, devient un mode d'expression musicale en soi. 2) chaque portée est une combinaison symétrique du rapport 2:1 aussi bien formelle que mathématique; chaque portée peut s'évoluer et être doublée logiquement selon les modalités du système binaire et de la gradualité: de façon à produire la "Portée complète" et la "Portée inférentielle". La "Portée complète", c'est-à-dire une combinaison de portées de 4 différents niveaux avec les clés des sept programmes applicatifs composés de 27 lignes et 8 octaves, comprend tous les ambitus des tons exécutables; la "Portée inférentielle", ou une série de combinaisons variables avec la structure du principe d'équivoque peut, par contre, exprimer les catégories de la fréquence et de l'imaginaire, au-delà de l'usage réel. Elles peuvent être en même temps concrètes et abstraites; réalistes ou fantastiques. L'application de ce système, qui n'a qu'une règle unique et une seule formule logique, peut se déployer du microcosme au macrocosme, de l'intérieur vers l'extérieur, en recommençant sans cesse le tour en un cycle continu, il peut varier à l'infini sans s'éloigner du principe.

C. Dans la Notation de l'hexagramme, le "Do-central" est le centre dans la structure des portées et dans le système des gammes. Les portées et les gammes sont formées par expansion à partir du "Do-central"; le "Do-central" est le centre d'unification pour chaque combinaison des portées et des gammes. Celles-ci sont complètes et à la fois divisées; semblables et à la fois différentes. Bien que les règles soient les mêmes, elles s'appliquent aux différents domaines.

D. La structure formelle et la base théorique de la Notation de l'hexagramme, surtout sa logique formelle et mathématique, peuvent constituer la charpente théorique même pour la "Portée démonstrative" dans le domaine de la musique contemporaine et d'avantgarde, en offrant des règles utilisables et standardisées pour son application et ses futurs développements.



* "Ba Gua": le système des 64 différents "hexa-grammes" de 1'Yi Jing, dérivant de la combinaison deux par deux des huit différents "tri-grammes" fondamentaux, système utilisé depuis l'antiquité tant comme méthode de divination que comme modalité déductive-philosophique. Sa logique formelle et mathématique est celle du rapport 2:1 (c'est-à-dire une unité formée par le doublement de deux moitiés) qui est caractéristique de l'unité des contraires, ainsi que la capacité de recommencer le tour en cycle infini; l'alternance du Yin et du Yang correspond au principe du système binaire.

page 6 of 36