page 3 of 36
aide   copie   index   debut


PREFACE

Zhao Feng*




   Depuis l'antiquité transcrire la musique a été un désir de l'homme. Dans l'histoire de la musique chinoise une forme de notation primitive remonte à plus de quatre mille ans. En Europe, la première méthode de transcription de la musique sur lignes naît pas plus tard qu'au IXème siècle.
   La Notation du pentagramme dans sa forme actuelle a été définie dès le XVIIIème siècle. Mais il est reconnu que ce système de transcription est encore imparfait et que des étudiants en musique du monde entier conduisent une incessante recherche pour la réforme de la notation musicale, qui a porté à l'élaboration de divers projets.
   La transcription musicale sur six lignes horizontales apparut, sous forme rudimentaire, déjà avant l'apparition du tétragramme médiéval du Chant Grégorien. Après la naissance du Pentagramme, les six lignes horizontales avaient déjà été utilisées dans la "Tablature" antique. Au cours des 200 dernières années, plus de 220 propositions de réforme de la notation musicale linéaire ont été avancées, de celles à une ligne jusqu'à celles sur seize lignes, dont plus de 30 à six lignes. La première proposition de réforme de la notation à six lignes a été publiée en 1789 et la dernière en 1984. Même en Chine, à la fin des années 50, Fang Jisheng et Zhao Songguang ont élaboré un projet analogue. Cependant, le but de ces propositions était uniquement celui d'unifier la lecture des notes.
   Le Professeur Wu Dao-Gong, musicien chinois naturalisé italien, propose dans son Traité sur l'Hexagramme — publié en italien, en chinois et en d'autres langues — un projet de réforme qui, au moyen de la logique formelle et de la logique mathématique du rapport 2:1 et du principe du système binaire, se base principalement sur l'Hexagramme de 4 niveaux avec 27 lignes qui forment la "Portée complète" de 8 octaves, composée de manière systématique par la "Portée en double clé de sol", la "Portée en clé de sol", la "Portée en clé de fa" et la "Portée en double clé de fa"; parmi celles-ci il faut aussi insérer la "Portée en clé de do" ("Portée médiane" compris Alto et Ténor) et les deux "Portées transitoires", celles des systèmes registres aigu et grave. De cette façon, les nombreuses lignes supplémentaires sont réduites ou complètement évitées et la lecture des notes est unifiée; il en résulte une règle simple et unitaire et, surtout, on élimine la difficulté du déplacement de la "Portée en clé de do". La structure de l'Hexagramme de huit octaves et quatre niveaux regroupés en forme unique et divisible, peut comprendre tous les ambitus des tons exécutables, du piano à grande queue à la composition pour orchestre et voix humaine.
   L'avantage de cette réforme réside en particulier dans le fait que toutes les notes C (Do) dans les différents registres des quatre niveaux, vont se situer de manière uniforme dans la position centrale et symétrique. La structure logique extrêmement rigoureuse et concise de l'Hexagramme ouvre certainement d'amples perspectives à la programmation des ordinateurs pour l'annotation musicale.
   Mais, bien que nombreux soient ceux qui perçoivent la nécessité d'une réforme, il est ardu de changer une pratique acquise désormais depuis si longtemps.
   Le travail créatif du Système Daogong doit être pleinement reconnu mais, afin que le projet rationnel de l'Hexagramme qu'il propose soit diffusé, l'intérêt de la communauté internationale est nécessaire, afin de réaliser un programme appliqué et divulgateur; une ample discussion et l'attention méritée provoqueront un consentement général souhaitable.
   Aujourd'hui, la publication en différentes langues du texte Traité sur l'Hexagramme et sa diffusion sur échelle internationale sont déjà l'indice d'un premier résultat obtenu grâce aux efforts déployés dans cette louable initiative.




Zhao Feng
Zhao Feng




* Maestro Zhao Feng: grand éducateur, commentateur et théoricien de la musique, entre les musiciens plus brillants de la Chine, dont l'ouvrage China Supplementary Volume 1 instruments (The universe of Music — A History) est connu dans le monde entier. Président de l'Association musiciens chinois et Directeur émérite du Conservatoire central de musique de la République Populaire de Chine; Président de la Commission des Arts du Ministère de la Culture de la R.P.C.; Président du Comité de l'Education Artistique de la Commission Nationale de l'Education de la R.P.C.; Professeur à l'Université de Xiamen, de Nankaie et de Henan; Membre de la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois de la R.P.C.; Coordinateur de la Région asiatique de l'UNESCO/IMC.

page 3 of 36