page 2 of 36
aide   copie   index   debut


PRESENTATION

Franco Mannino*




   Avec son "Traité sur l'Hexagramme", le Professeur Wu Dao-Gong propose une réforme de la notation musicale, qui ne se fonde pas sur une révision radicale de notre usuel système d'écriture et de lecture des notes, mais qui représente, à travers un développement de la théorie du Pentagramme, une évolution de celui-ci. Un autre but louable du travail de l'auteur est celui de tenter une intégration entre la culture occidentale et orientale.
   Au cours des derniers siècles, nombre d'essais de réforme de la portée musicale ont été tentés par des musiciens qui jugeaient dépassée la notation du pentagramme mais, comme le soutient justement le Prof. Wu Dao-Gong, "... si l'on aspire à surpasser complètement le passé, il est nécessaire d'en récupérer totalement l'héritage."
   En partant du "Do-central" et par le devéloppement symétrique du rapport 2:1, en ajoutant une ligne tant au-dessus du Pentagramme en clé de sol que au-dessous de celui en clé de fa, comprenant la "Portée grande" de 11 lignes, on forme la "Portée grande" de 13 lignes de l'Hexagramme. La lecture des notes en est simplifiée sous certains aspects, étant donné que l'apport de lignes supplémentaires est réduit et que les deux clés, augmentées d'une ligne par côté, se lisent de la même façon.
   En ajoutant ensuite au "Do-central" selon la modalité du système binaire et de la gradualité, évoluant et doublant une portée uniforme un niveau au-dessus de l'Hexagramme en clé de sol et une autre portée uniforme un niveau au-dessous de l'Hexagramme en clé de fa et en y insérant la "Portée grande" de 13 lignes, on forme la "Portée complète" de 27 lignes grâce à laquelle toutes les autres clés sont pratiquement éliminées, sauf — évidemment — la clé de sol et la clé de fa.
   Ce système, explique le Prof. Wu Dao-Gong, se base sur trois éléments constitutifs: les conquêtes théoriques et artistiques de la Notation du pentagramme; le noyau rationnel de la logique formelle et de la logique mathématique; le système de la pensée philosophique et la modalité déductive du Yi jing et du "Ba Gua".
   En ce qui concerne les développements de cette théorie de l'Hexagramme, qui nous semble, d'ailleurs, extrêmement rigoureuse du point de vue formel, il n'est pas exclu qu'elle puisse être utilisée à l'avenir même par des musiciens occidentaux, peut-être avec l'apport de nouvelles contributions, comme le souhaite l'auteur.
   Il faut toutefois ajouter que la musique occidentale est basée depuis des siècles sur le Pentagramme et que, par conséquent, la réécrire d'une forme différente dont elle a été conçue, nous semble un labeur plutôt ardu. D'autant plus que cette entreprise présenterait des difficultés à notre avis insurmontables, du moins en ce qui concerne notre génération. Un exemple seulement: comment réagirait un vieux professeur d'orchestre s'il devait lire Mozart sur un Hexagramme?
   Il nous semble au contraire possible de proposer ce type de notation musicale aux nouvelles générations et à ceux-là qui ne connaissent pas l'emploi du Pentagramme. Il est évident qu'une opération de ce genre n'est pas à prévoir à court terme, mais il faut dire qu'elle ne serait certes pas la première "révolution" dans l'histoire de la musique.




Franco Mannino
Franco Mannino




* Maestro Franco Mannino: l'un des artistes italiens les plus importants de par le caractère exhaustif de son personnage et de son expérience. Déjà pianiste célèbre, ses activités se déploient aussi bien comme compositeur, directeur d'orchestre, organisateur, découvreur de talents, écrivain et dramaturge. Il a publié plus de 600 oeuvres et composé les colonnes sonores de plus de 100 films, en collaboration avec quelques uns des metteurs les plus connus au monde, parmi lesquels Luchino Visconti, John Houston, Leonide Moguy, Mario Soldati et bien d'autres. Il a été le premier artiste italien, envoyé en Chine pour y diriger l'orchestre de Pékin et de Chang-hai. Il a dirigé des concerts dans tous les théâtre italiens, de la Scala au Théâtre Massimo de Palerme. Il a recouvert les charges les plus importantes au sein de la communauté musicale italenne et occidentale, comme Directeur Artistique du Théâtre San Carlo de Naples, Artistic Advisor et Permanent Conductor of Orchestra au Centre National des Arts de Ottawa, et lorsqu'il a demandé à être exonéré de cette charge, le gouvernement canadien a créé le Festival Mannino. Il est état Académicien de Santa Cecilia et Président de la très célèbre Académie Philarmonique de Bologne, etc. Il a reçu de nombreuses distinctions et de nombreux prix italiens et internationaux, récompensant ses mérites artistiques, et quelques importantes décorations honorifiques de la part des plus hautes autorités de l'Etat italien.

page 2 of 36